• +00 (33) 0617762620 +00 (216) 26 772 072
  • contact[at]dune-esthetique.com

chirurgie mammaire

Sur le plan esthétique, les seins constituent un symbole important de la féminité, de séduction, elles sont émotionnellement fondamentales. Comme son nom l'indique, les chirurgies esthétiques des seins fait référence aux poitrines féminines. En effet, si pense automatiquement à l’augmentation de la taille du bonnet à l’évocation de chirurgie mammaire, il s'agit aussi de la réduction mammaire, de lifting des seins et le remplacement des prothèses mammaires déjà implantées.

es motivations, derrière la volonté de réaliser une chirurgie esthétique des poitrines sont multiples, en effet, il peut s'agir d'un défaut d'ordre naturel, un complexe psychologique, un accident de la vie, un relâchement cutané, un processus de vieillisse, une grossesse, un surpoids engendré par des seins trop gros et les douleurs inhérentes dans la colonne vertébrale, une harmonisation générale des lignes du corps ou la simple volonté de changer de poitrine pour répondre à un besoin personnel.

Dans cette perspective, les prothèses mammaires proposés aujourd’hui, et surtout ceux en silicone, sont bien plus sûrs que ceux posés par le passé, de même que les techniques d’incision ayant considérablement évolué, au point que les cicatrices sont moins visibles voire même discrètes, et les poitrines ont un aspect plus naturel que par le passé.

En effet, une augmentation mammaire ne consiste pas à faire une «nouvelle poitrine» mais plutôt à faire une poitrine, qui correspond à l’anatomie de la patiente et à son désir. Qu'il s'agisse d'une poitrine qui ne s'est pas développée suffisamment lors de l'adolescence ou d'une poitrine qui a été en partie perdue lors de grossesses, une chirurgie des seins doit mettre le corps en conformité avec la façon perçue par la patiente.

La forme ronde de l'implant mammaire, elle donne du volume sur la partie supérieure des seins, et permet d'avoir une poitrine dont l'aspect est plus ou moins bombé en forme de pomme. Quant à la forme anatomique, elle donne aux seins un aspect en forme de poire, à travers laquelle la base de l’implant est plus bombée que son sommet et le sein présente un aspect en pente douce.

Les laboratoires commercialisant les prothèses mammaires, utilisent deux principales substances pour remplir un implant mammaire et reproduire la consistance naturelle du sein.

La première substance, est celle du gel de silicone hautement réticulé et dont la forme reste stable. Après leur compression modérée, ils reviennent à leur forme initiale et leur consistance au toucher est proche de celle d’un sein naturel.

Dans les implants de dernière génération, le remplissage se compose de deux gels de silicone différents, un gel mou à l'arrière et à l’avant un gel plus ferme pour supporter le tissu mammaire comme un soutien-gorge push-up.

Dans ce cas, le sein est moins soumis au poids de la prothèse qui adhère à la fois au muscle et à la glande mammaire, diminuant ainsi le risque d’une ptôse secondaire. En cas de rupture accidentelle de l’implant, le gel de silicone cohésif reste en place. Il ne s’écoule pas et ne se diffuse pas dans le corps.

La seconde substance est celle du sérum physiologique, un mélange d’eau et de chlorure de sodium. Le praticien plasticien, insère une prothèse vide qui sera remplit à l’aide d’un petit tube pour éviter que l’eau ne s’écoule de la prothèse. En cas de rupture de l’enveloppe, le liquide salin est absorbé par le corps. Il faut souligner, que ces implants mammaires dont le résultat n’est pas très naturel, ne sont pratiquement plus employés.

En pratique, la chirurgie esthétique d’augmentation mammaire s'impose comme l’opération la plus fréquente sur le plan international. Cependant, la chirurgie des seins ne se limite pas aux stricts critères de séduction via un plus beau décolleté, puisqu'elles peuvent venir en aide psychologique des patientes par l’intermédiaire de la chirurgie, en tant que l'une des préoccupations importantes des médecins.

Seul un lifting des seins peut mener à un remontage des seins. Le lifting des seins ou lifting mammaire est souvent proposé lorsque les seins perdent de leur tenue, souvent à cause d’évènements comme le vieillissement, une grossesse ou une perte de poids. Dans tous les cas, les massages ou les exercices pour les pectoraux n’ont aucun effet. En fonction des attentes d’une patiente, du volume et de l’élasticité de ses seins, le chirurgien esthétique peut opter pour une augmentation ou pour une réduction mammaire.

Lors d’un lifting des seins, le praticien plasticien opte pour une augmentation mammaire si le volume glandulaire a diminué, si le mamelon ne se situe pas trop bas et s’il n’y a pas trop de peau. Dans ce type de lifting mammaire, il insère une prothèse mammaire derrière la glande mammaire. Cette intervention, réalise un effet de lifting et ne laisse que très peu de cicatrices.

Si le sein est si flasque que le mamelon se situe au-dessous du pli du sein, le lifting des seins ressemble plutôt à une réduction mammaire. Dans ce type de lifting mammaire, le praticien plasticien enlève de la peau au lieu du tissu glandulaire, ce qui cause plus de cicatrices. Ce type de lifting des seins dure environ deux à trois heures et se déroule sous anesthésie générale.

Avoir des seins chez un homme, dont la poitrine masculine est sensée épouser le muscle pectoral, induit assez souvent une gêne psychologique de grande intensité car elle constitue une forme d’atteinte à la virilité pouvant conduire, dès l’adolescence, à un repli sur soi. Une impossibilité de se mettre torse nu en public, de porter des vêtements près du corps. Outre les problèmes psychologiques qu’elle occasionne, la gynécomastie peut s’avérer douloureuse parfois.

Chez l’homme normal, la glande mammaire existe mais est définie par un simple bourgeon mammaire. Chez l’homme souffrant de gynécomastie, la glande mammaire est dense et son développement est concentré autour de l’aréole. La chirurgie esthétique de la gynécomastie, consiste à procéder à l’exérèse de la glande mammaire.

En fait, la gynécomastie se définit par une hypertrophie de la poitrine chez l’homme. Une telle augmentation du volume de la glande mammaire, correspond à une hyperplasie uni ou bilatérale, la gynécomastie pouvant se présenter de façon symétrique ou non.

questionnaire de santé